Les griffes d'orteils

Définition :
Elles sont souvent secondaires à un hallux valgus ou un pied creux.  Il faut différencier les griffes souples, des griffes fixées. Au début les griffes sont souples et une simple manipulation permet à l'orteil de reprendre sa forme initiale. A ce stade elle traduit un déséquilibre entre la tension exercée par les tendons extenseurs et celle exercée par les tendons fléchisseurs. Au fur et à mesure la griffe se fixe, c'est à dire que les articulations interphalangiennes s'enraidissent.

Traitement :
Lorsque la griffe est souple, un geste sur les tendons suffit.
En règle général il s'agit d'allonger les tendons extenseurs et/ou fléchisseurs.
Dans d'autre cas on peut être amené à faire des transferts tendineux en déroutant un des deux fléchisseurs à la face dorsale de la première phalange.

Lorsque la griffe est fixée les gestes tendineux ne suffisent pas. Le geste le plus courant est l'arthroplastie de resection de la tête de la première phalange. La chirurgie percutanée (par de petites cicatrices) permet parfois de résoudre le problème en faisant des ostéotomies des phalanges associée à des allongements tendineux. Enfin la dernière possibilité de traitement est la réalisation d'une arthrodèse en position de rectitude entre deux phalanges. L'arthrodèse est la fixation de deux os entre eux qui sont normalement séparés par une articulation. 

Suites :
Les interventions pour griffe d'orteil se font  en chirugie ambulatoire , c'est à dire sur une demi journée soit en anesthésie locale, locorégionale ou générale. L'appui est complet après l'intervention parfois mais pas toujours avec une chaussure à semelle rigide et à relèvement de l'avant pied. Dans la majorité des cas une simple chaussure du commerce à attaches réglables suffit.
Les cicatrices sont  souvent de petites tailles mais nécessitent toujours des soins infirmiers à domicile. Les points sont en principe résorbables. Les orteils opérés gardent en règle pendant quelques mois un aspect "gonflé" secondaire à l'oedème post opératoire. Cet aspect disparait au bout de plusieurs semaines. L'utilisation d'injection d'héparine pour limiter le risque de phlébite et d'embolie n'est pas systématique.

Complications :
Elles sont très rares.
Ce sont les complications propres à la chirurgie orthopédique : infection, hématome, retard de cicatrisation, phébite et embolie pulmonaire, algoneurodystrophie
Chez les patients artéritiques et diabétiques (mauvaise circulation artérielle) il y a un risque d'ischémie et de nécrose de l'orteil.
La récidive est enfin toujours possible
 

 
Capture d’écran 2011-11-21 à 18.01.32
Capture d’écran 2011-11-21 à 18.01.47
Capture d’écran 2011-11-21 à 18.01.56
Capture d’écran 2011-11-21 à 18.02.05
Dernière actualisation le 20/09/2014

Les news

Vidéo sur la...

video

la rééducation après...

En savoir plus...

urgences...

Urgences---urgences.

urgences traumatologiques de la clinique...

En savoir plus...

chirurgie...

ServiceAmbulatoire-entrée-CCA

La chirurgie ambulatoire (sur une...

En savoir plus...

PRP

photo prp

Les injections de PRP permettent de soulager...

En savoir plus...
Schéma du corp humain dont certaines articulations sont cliquable en vue d'obtenir plus d'informations Schéma du corp humain dont certaines articulations sont cliquable en vue d'obtenir plus d'informations

Réferencé sur www.clictout.com - ClictoutDEV - Tous droits réservés [C'GLOBAL - 2011] - Mentions légales - Plan du site - propulsé par E-majine