LES ENTORSES A REPETITION ou CHEVILLE INSTABLE

Définition :

L'instabilité se traduit par des entorses à repetitions et un manque de confiance dans la cheville, ce  qui oblige le sportif  à la strapper avant un match.

Physiopathologie :

Le mécanisme de l'entorse est le varus équin qui met le ligament lateral externe en tension. Le ligament est simplement distendu dans les entorses bénignes alors qu'il est rompu dans les entorses graves. Le ligament lateral externe est constitué de trois faisceaux: le ligament talo-fibulaire antérieur, le ligament calcanéo-fibulaire et le ligament talo-fibulaire postérieur. Le ligament talo-fibulaire antérieur  est en principe le premier touché. 5 à 34 % des entorses  seront suivis d'une nouvelle entorse dans un délai de 2 semaines à 96 mois (Van Rijn, 2008). Cette instabilité peut apparaitre même après un traitement bien conduit. Le traitement de l'entorse privilégie aujourd'hui une remise en charge et une rééducation précoces tandis que la cheville sera immobilisée par une attelle durant une période qui est fonction du degré de gravité. La glace, le repos, la surélévation du pied, les antiinflammatoires et les antalgiques sont également indispensables au début.

Principes du traitement :

La chirurgie n'est proposée qu'en cas d'échec de la rééducation. Elle consiste à réparer le ligament latéral externe. Plusieurs techniques ont été décrites. Il peut s'agir soit d'une simple suture du ligament rompu sous arthroscopie ou d'une véritable ligamentoplastie anatomique qui consiste  à reconstruire le ligament latéral externe. Elle se fait par voie mini-invasive sous arthroscopie et en chirurgie ambulatoire.

La cheville est immobilisée par une botte de marche amovible ce qui permet de débuter la rééducation le plus  rapidement possible. L'appui est possible mais soulagé pendant 1 mois avec une paire de cannes tandis que la rééducation est immédiatement débutée. Après un mois la botte est retirée et remplacée par une simple attelle pour un mois supplémentaire. Dès le retrait de la botte l'appui peut être complet. La rééducation sera poursuivie  au moins 3 mois de plus. Le vélo, la natation seront repris dès le retrait de la botte, tandis que les sports de contact ne seront repris que 6 mois après la chirurgie. Durant les quinze premiers jours, les pansements seront faits toutes les 48 à 72 heures jusqu'à complète cicatrisation. Durant le premier mois il faudra faire des injections d'héparines de bas poids moléculaires pour limiter le risque de phébites. 

Complications :


Elles sont exceptionnelles.

  • infection
  • hématome
  • rupture prématurée du ligament
  • problèmes neurologiques sur le nerf saphène externe ou le  fibulaire superficiels qui assurent la sensibilté d'une partie du pied. Le plus souvent ces troubles sont régressifs
  • phébite et embolie pulmonaire
  • raideur articulaire
  • algoneurodystrophie

 

 
Capture d’écran 2011-11-21 à 17.33.57
Dernière actualisation le 29/06/2017

Les news

Vidéo sur la...

video

la rééducation après...

En savoir plus...

urgences...

Urgences---urgences.

urgences traumatologiques de la clinique...

En savoir plus...

chirurgie...

ServiceAmbulatoire-entrée-CCA

La chirurgie ambulatoire (sur une...

En savoir plus...

PRP

photo prp

Les injections de PRP permettent de soulager...

En savoir plus...
Schéma du corp humain dont certaines articulations sont cliquable en vue d'obtenir plus d'informations Schéma du corp humain dont certaines articulations sont cliquable en vue d'obtenir plus d'informations

Réferencé sur www.clictout.com - ClictoutDEV - Tous droits réservés [C'GLOBAL - 2011] - Mentions légales - Plan du site - propulsé par E-majine